Notre histoire 

1978 à 1998 : Les premières années et le développement de la société

A l'origine, la Compagnie Générale de Vidéotechnique a été créée par deux hommes : Jacques Bisch, propriétaire des tuileries Bisch, et André Rousselet, le fondateur historique de Canal +. Ils pressentent que l'univers de l'image télévisée va fortement évoluer et saisissent alors les opportunités d'affaires.
Dans un premier temps, le traitement du signal vidéo est le secteur d'activité principal : transcodeurs, répartiteurs, transmetteurs... CGV est la première société à transmettre du signal vidéo sur du fil téléphonique (la «paire torsadée téléphonique»), plus facile à déployer d’une pièce à l’autre du logement que le traditionnel câble coaxial.
Sous l’égide des deux dirigeants, les premiers produits inventés étaient des adaptateurs vidéo/modulateurs RF pour permettre à leurs clients de connecter une console de jeux à l'entrée « Antenne » de leur téléviseur, avant l'arrivée des prises Péritel. Par la suite sont commercialisés les adaptateurs de la gamme REP pour le décodeur Canal, puis les transcodeurs couleur PAL-SECAM et SECAM-PAL, un système de transmission vidéo par ligne symétrique pour la maison (le visiline). A l'aune de CGV, les adaptateurs de télévision PAL-SECAM puis les décodeurs Canal+ sont les produits phares de la PME.

1998 à 2002 : Entre développement de la société et rachat de la PME 

En 1998, le groupe alsacien d'électronique et de technologies de la communication "Info Réalité" intègre la société.
En 2000, une nouvelle activité s'ajoute à l'entreprise : "CGV Système", spécialisée dans la distribution des systèmes de vidéosurveillance et de sonorisation. Cette entité dédiée aux professionnels propose des solutions en vidéosurveillance et électroacoustique. Une double identité permet alors à CGV de diversifier les risques et de se positionner sur un nouveau marché dans l'équipement électronique.

Alors que se profilent des perspectives florissantes de nouveaux marchés et de croissance, Info Réalité, l'ancienne vedette du second marché de la Bourse de Paris, dépose le bilan après une descente aux enfers boursiers de près d'un an. Le tribunal de grande instance de Strasbourg constate en 2001 l'état de cessation de paiements du groupe, dont le passif dépasse les 15,2 millions d'euros.

2002 à 2020 : De nouveaux marchés sous la direction de Tony Fasciglione

Tony Fasciglione, arrivé dans l'équipe de direction de la CGV en 1992, décide alors de racheter la société en 2002 avec l'aide de plusieurs banques.
Cinq ans plus tard, la société CGV quitte ses locaux strasbourgeois pour s'installer dans des locaux neufs à Ostwald, à quelques kilomètres au sud de Strasbourg.
Sous sa direction, l’entreprise élargit sa palette de produits tout en adoptant un positionnement milieu de gamme.
Pour mieux répondre à ses besoins et faire face au marché ultra-concurrentiel de la technologie, la production est transférée en Asie. Le laboratoire de recherche & développement reste aujourd'hui encore basé à Ostwald.
Ces dernières années, le produit principal a été l’adaptateur enregistreur Premio, puis le récepteur TNT Etimo puisque fin 2011, la France a fini de passer entièrement à la télévision numérique. En 2010, CGV a ajouté à sa gamme de produits deux récepteurs satellites numériques HD Set-top box, (Premio Sat HD-W TNTSAT) et (E-Sat HD-W FRANSAT) avec enregistrement des chaînes de télévision par satellite sur un disque dur USB externe, et des systèmes de communication Powerline nommés (CPLine 2B), (CP Line Wi-Fi) et (CP Line AV-HD). Plus récemment, la CGV a développé une gamme de smartphones, d’écouteurs sans fil et de montres connectées. 

2020 à aujourd'hui : De l'élargissement de la gamme au repositionnement de la société 

Suite au départ en retraite de Tony Fasciglione, Guillaume Favero rachète la société en avril 2020. Dans le cadre de cette nouvelle prise de fonction, la société revoit son positionnement afin de toucher une cible clients plus jeunes. Le développement d’une nouvelle identité graphique prévue pour la rentrée 2021 s’inscrit également dans cette démarche.

Nos activités

CGV grand public
CGV conçoit, développe et commercialise des produits multimédias, comprenant une gamme de produits audio, hi-fi, électronique (Box Android, smartphones durcis, casques stéréos, radios, décodeurs satellites...)
Les points de vente en physique sont les enseignes alimentaires et spécialisées : Auchan, Boulanger, Carrefour, Darty, FNAC, Leclerc...  
La vente en ligne est aussi possible sur le site marchand de la société et de leurs revendeurs affiliés.

CGV Système
CGV système accompagne des installateurs et des intégrateurs, de l'étude des besoins à la mise en service des systèmes en vidéosurveillance et électroacoustique. La division Système continue de développer ses gammes et distribue aujourd’hui près de 30 marques.

Notre activité CGV Système
Notre activité CGV grand public - Tests de produits

La politique de l'entreprise

CGV commercialise 15 à 20 nouveaux produits chaque année. Le laboratoire de recherches et développement du siège social à Ostwald conçoit et développe ses prototypes. La production étant transférée en Asie, l'entreprise a introduit des contrôles de qualité. Une fois que la production a commencé, il y a trois niveaux d'inspection :

  1. En Extrême-Orient, d'abord sur les lignes de production.
  2. Puis par un inspecteur avant l'expédition vers l'Europe.
  3. A Ostwald lors de l'arrivée des échantillons des nouveaux produits.

Une présence accrue sur le Web 

Le premier site web de CGV avec sa boutique en ligne est lancé en 1999. Une nouvelle version plus pro-active est ensuite créée en juin 2009, avant d’être mise à jour en 2016.
En juin 2008, le Forum CGV permet aux utilisateurs de donner leur avis sur les produits. Les articles de presse sur les derniers produits CGV en français se trouvent dans ce forum sous la rubrique Actualités. En plus d'une hotline, la société met à disposition un service client comprenant un ensemble de ressources en ligne (notices, forum, FAQ).

Communication externe

La société est souvent associée à ses anciens partenariats avec des clubs de football français :

  • Le Paris Saint-Germain Football Club (2009 - 2011)
  • L'Olympique de Marseille (2011)
  • Le Racing Club de Strasbourg Alsace (2015-2017)

Plus récemment, la CGV est devenue sponsor de l’écurie Sébastien Loeb pour la saison 2021 du championnat de France de Rallye et en 2022 de l'équipe de football FCSOSK 06 situé à Strasbourg.